La Voix des lecteurs Auteurs Publié le 12/09/2017

La Madeleine et le macaron de Yannick Anché

Nous avons demandé aux auteurs sélectionnés pour La Voix des lecteurs de répondre à un petit questionnaire intitulé « La Madeleine et le macaron »… L’occasion de découvrir un peu plus qui se cache derrière les mots.

Le Phare de Babel de Yannick Anché publié aux éditions Moires est sélectionné pour la Voix des lecteurs.

1. « Les mots sont comme des rayons X ; si l’on s’en sert convenablement, ils transpercent n’importe quoi » - Aldous Huxley : Quel est votre mot préféré ?

Je n’en n’ai pas… Ou je n’en ai que trop. Aucun mot ne surpasse les autres. La force nait de l’agencement des mots entre eux, et la beauté nait de la musicalité de leurs assemblages.

2. « La musique, c’est du bruit qui pense » - Victor Hugo : Quelle musique vous aide à penser, à écrire ?

Du silence avant tout ! Même s’il est vrai que le rythme de mes pas sur un sentier m’aide à structurer le récit. C’est aussi une sorte de musique rythmique, intérieure, qui me porte lorsque je pose les mots sur le papier

3. « Une heure de lecture est le remède souverain aux dégoûts de la vie » - Montesquieu : Quels sont vos livres de chevet, ceux qui accompagnent votre vie ?

Je crois que ce sont des auteurs plus que des livres qui me suivent, poètes, écrivains, auteurs de théâtre tels que ; Lyonel Trouillot, Arthur Rimbaud, Laurent Gaudé, Erri De Luca, Bernard-Marie Koltès…

4. « Sur les étagères des bibliothèques, je vis un monde surgir de l’horizon » - Jack London : Quelle place accordez-vous à la lecture ?

Tant d’importance ! Pourtant le temps de lecture n’a pas d’importance : une ou plusieurs heures par jour. C’est l’instant de solitude qui est beau, cet instant qui fait naitre l’émotion et qui nourrit mon envie d’écrire.

5. « Les métiers sans ennuis sont les métiers qu’on ne fait pas » - Alain : Quel est le métier que vous n'auriez pas aimé faire ?

Cintreur de banane !

6. « Tout portrait qu’on peint avec âme est un portrait non du modèle, mais de l’artiste » - Oscar Wilde : Où se situe la part autobiographique de vos écrits ?

C’est là tout le secret… on se cache derrière les mots, la part autobiographique varie suivant les écrits mais je sais que pour moi elle se situe principalement dans l’émotion et le ressenti…

7. « Si tous les gens du monde voulaient se donner la main » - Paul Fort - Quelle suite donneriez-vous à cette comptine ?

Si tous les gens du monde voulaient se donner la main,  Ça donnerait au monde les couleurs de demain, Et comme la terre est ronde elle tournerait si bien que tous les gens du monde se donneraient la main…

8. Que vous inspire ce mot de Boris Vian ? « Il est évident que le poète écrit sous le coup de l’inspiration, mais il y a des gens à qui les coups ne font rien »

Prenons plaisir à être bousculé, le poète se permet d’être ému touché et bouleversé, l’inspiration nait de la sensibilité sans carapace.

9. « Je ne crois pas à l’au-delà mais j’emmènerai quand même des sous-vêtements de rechange » - Woody Allen : Si un dieu existe, qu'aimeriez-vous, après votre mort, l'entendre vous dire ?

Ah ! Vous ne sembliez pas pressé d’arriver… Souhaitez-vous vous reposer un instant avant d’y retourner ?

Voir aussi

Il est toujours possible de créer un groupe de lecteurs entre amis, en famille, au bureau, dans le train, à la plage, en haute montagne, etc.
Pour cela, rien de plus facile : retrouvez-vous à 5 personnes minimum, complétez le bulletin d’inscription et renvoyez le tout au CLL !

Contact : sylvia.loiseau@livre-poitoucharentes.org