Publié le 05/12/2016

« Les risques du métier » d’archiviste

La liste des ris­ques aux­quels sont expo­sés les archi­ves et les archi­vis­tes, est, hélas, fort longue, et une partie d’entre eux est bien iden­ti­fiée de chacun d’entre nous : les dan­gers que cou­rent les docu­ments (des­truc­tion, dété­rio­ra­tion, perte, vol, etc.), les bâti­ments (incen­die, inon­da­tion, catas­tro­phe natu­relle, etc.) ou même les agents (mala­dies pro­fes­sion­nel­les, ques­tions déon­to­lo­gi­ques, etc.).

Certains de ces ris­ques font d’ailleurs l’objet ces der­niè­res années de prise de cons­cience ou d’ana­lyse spé­ci­fi­que, ne serait-ce qu’avec l’émergence de l’envi­ron­ne­ment électronique, ou avec des mala­dies récem­ment iden­ti­fiées dans notre sec­teur d’acti­vité, comme celles liées à l’amiante par exemple.