Prix littéraire Publié le 17/07/2017

Prix Asie 2017 de la critique BD : La Cantine de minuit

Chaque année, l’association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) décerne le Prix Asie de la Critique ACBD 2017, dans le cadre du festival Japan Expo. Ce prix distingue une bande dessinée asiatique remarquable parue en français entre juillet 2016 et juin 2017. Pour la deuxième année consécutive, c’est l’éditeur poitevin du Lézard noir qui obtient ce prix avec « La Cantine de minuit » de Yarô Abe.

« La Cantine de minuit, c’est le surnom d’un restaurant de Shinjuku, quartier animé de Tokyo, ouvert de minuit à sept heures du matin. L’endroit est fréquenté par toute une faune nocturne : des yakuzas intimidants, des chanteurs sans succès, des salarymen surmenés, des strip-teaseuses riantes, des acteurs sur le retour et d’autres travailleurs de la nuit. Ils viennent manger, séduire un ou une inconnu(e), raconter leur rupture amoureuse, boire un verre ou trois. Chacun a son plat de prédilection, ses habitudes, et une histoire qui mérite d’être racontée !

Dans un dessin aussi authentique et épuré que la cuisine du patron, Yarô Abe raconte avec beaucoup d’amusement les clients toujours affamés de cette cantine parfois mal famée. Avec 7 millions d’exemplaires vendus au Japon, deux films et une série, La Cantine de minuit est une œuvre culte au Japon. Publiée en français aux éditions Le Lézard Noir, elle devrait tout aussi facilement séduire un large public en France et en Europe. »

source ACBD

C’est l’occasion de rappeler la vitalité de l’édition de bande dessinée en Nouvelle-Aquitaine qui couvre tous les champs que permet ce medium artistique et littéraire.

L’an dernier le prix était revenu à Chiisakobé de Minetarô Mochizuki, série japonaise également éditée par le Lézard noir, quelques mois avant d’obtenir le Fauve de la Série 2017 au Festival d’Angoulême.
En 2008, c’est un autre éditeur poitevin, FLBLB qui avait obtenu le prix Asie de l’ACBD avec un titre coréen toujours d’actualité Le Voyageur du Sud - T1 de Oh Yeong Jin.