Exposition Publié le 09/05/2017

Sociétés réelles, sociétés rêvées : une histoire de l'utopie

Cette exposition en ligne, réalisée en partenariat avec des lycéens, ainsi qu'avec des étudiants et des enseignants-chercheurs des UFR de Lettres et langues et de Sciences humaines et arts de l'Université de Poitiers, présente près de cent œuvres issues des collections de livres anciens de l'Université de Poitiers.

Signifiant « sans lieu » ou « nulle part », le terme d’« utopie » a été inventé par Thomas More au début du XVIᵉ siècle, mais l’utopie a reçu un héritage multiple, antique, biblique et médiéval. Elle peut tout à la fois désigner un genre littéraire, qui décrit des sociétés imaginaires ou rêvées, ou une expérimentation sociale.

Cette exposition propose un parcours qui n’est chronologique qu’en ses débuts. La première partie, « Sources », est consacrée aux origines de l’utopie, aux proto-utopies, à des pays, des régions décrits avant l’écriture de l’Utopie de Thomas More. Les deux parties suivantes évoquent toutes les deux l’époque moderne et la période contemporaine. Ce qui les distingue n’est plus la chronologie ; ce n’est pas non plus la géographie, mais c'est l’approche de l’utopie : la première, « Écritures », est consacrée aux textes utopiques qui décrivent une société imaginaire et s’ouvre sur le modèle, celui de Thomas More ; l’autre, « Expérimenter », aborde les expériences dans divers domaines, politiques, artistiques, religieux, économiques.