Cinq petites solitudes Allain Glykos

Le recueil de nouvelles

Nous avons tous des souvenirs de solitude. Solitudes d'enfance que nous avons subies souvent sans recours, sans secours. Solitudes d'adulte que nous avons tant bien que mal apprivoisées, mises à distance par quelques subterfuges. A travers ces cinq nouvelles, Allain Glykos évoque, avec un singulier mélange d'émotion, d'autodérision et d'humour subtil, des moments où il a dû affronter des solitudes de jeunesse et de maturité. Etre témoin à douze ans d'une mort violente, vivre l'éloignement de la mère ou découvrir un milieu qui vous est étranger par la culture, la religion, la classe sociale. Puis, devenu adulte, affronter l'incompréhension, l'humiliation et en rire pour ne pas en pleurer. Mais l'adulte n'est-il pas un enfant couvert de cicatrices ?


La chronique d'Isabelle

Cinq nouvelles où l’auteur se remémore des situations qui ont eu comme point commun le sentiment de se sentir seul au milieu des autres.
 
Les deux premières se situent dans son enfance et les trois suivantes un demi-siècle après. Elles sont chacune ancrée dans un lieu : quartier populaire de Bordeaux et villa au bord de l’océan pour son enfance. Puis des espaces aussi différents que le Goethe Institut, une salle de fitness et un « minuscule « salon du livre près de l’estuaire de la Gironde.
 
L’auteur excelle à rendre sensible les situations dramatiques, cocasses ou banalement quotidiennes par la précision des descriptions et la finesse de l’analyse psychologique. Le ton est doux-amer, tendre, ironique et nostalgique, et les autoportraits sans concession.
 
Allain Glykos a publié douze autres ouvrages dans cette maison d’édition poitevine.
 

L’auteur

Allain Glykos, fils d’immigré grec et de paysanne charentaise, vit et travaille à Bordeaux. Il est l’auteur de romans, de récits et d’ouvrages sur Bordeaux, la ville où il est né. Ses sources d’inspiration sont la mémoire, la famille, les événements de la vie quotidienne et l’exil. Il se nourrit des faits et des mots qu’il met en scène dans son travail d’écriture.

 

Sur le web