Soleil-oeil-crépu Edith Azam

éd. Télégramme 2011

J’ai envie que tu me regardes. Je ne sais pas pourquoi je pense à ça, j’ai envie que tu me regardes et moi, de te regarder. Je n’assume pas mon envie, je la trouve stupide. Je ramasse un caillou et puis, pour me calmer, je le jette loin devant moi. Fixant toujours le haut de la colline tu dis : C’est moi qui t’énerves ? Je dis : Non, le haut de la colline…

 

Page.

Edith Azam est motorisée, auteur, elle a horreur des biographies. Est née le deux mais toute seule : cela lui fait ni chaud ni froid, elle est vraiment motorisée, en France et à l’étranger. Pour le reste ? Vivre dira toujours mille fois mieux ce qui : m’autorise.