Fées/Fairies Guillaume Trannoy Hélène Kérillis

éd. Léon art & stories 2016

L’album

Léon le petit caméléon plonge dans un univers magique : tout peut arriver quand il rencontre des fées.

 

Edition bilingue français/anglais.


La chronique de Dominique

Un triple objectif pour cette jolie collection de Léon, le petit caméléon : voyager au pays des fées, découvrir la peinture, raconter l’histoire en français ou en anglais ou les deux ! …
C’est pour les plus petits, une balade en douceur, avec humour aussi, dans les toiles de Raoul Dufy, William Blake, Kittelsen, Sir Joseph Paton, Gustave Doré, Max Ernst.

Car Léon, qui veut rencontrer les fées, se guide grâce aux différentes toiles. Il est bien loin de l’idéal des tableaux, qui le font rêver : sa statue demeure imperturbablement inerte, figée alors que les statues dansent et virevoltent gracieusement dans le tableau de William Blake. Son âne, demeure un âne banal, très loin de la toile de Henry Towneley Green qui fait référence au songe d’une nuit d’été de William Shakespeare.

Il ne se décourage pas, garde toujours le sourire, l’humour et réussit parfaitement à trouver la fée électricité, au regard du tableau de Raoul Dufy.
Bien sûr, c’est une première esquisse vers le monde de la peinture. Les parents ne vont pas faire un cours à leurs petits en lisant une histoire. Les questions des enfants viendront d’elles-mêmes, à propos des tableaux.
Car le principal intérêt de ce livre réside en son originalité, sa simplicité qui provoquent la curiosité des plus jeunes.
De plus, quand ils vont entendre Papa ou Maman raconter l’histoire de Léon, puis la doubler ensuite en anglais, l’effet de surprise et de rires sera réussi.
En conclusion, un extrait de Peter Pan : « chaque fois qu’un enfant dit : je ne crois pas aux fées, il y a quelque part, une fée qui meurt. »

Les auteurs

Hélène Kérillis est originaire d’Aquitaine, cet arc ouvert sur la mer, entre côte atlantique et pins. Née à Bordeaux, elle s’est d’emblée sentie chez elle dans la lecture et l’écriture comme moyens d’appréhender le monde. Elle suit des études de Lettres Classiques et d’Arts Plastiques, puis s’oriente vers la sylviculture et la littérature pour la jeunesse. Tout ce que les êtres humains ont découvert, inventé, imaginé l’intéresse, Histoire, Arts, Sciences, et ses livres reflètent cette curiosité humaniste.

Après l’Académie Julian et l'Ecole supérieure d'arts graphique (ESAG) Guillaume Trannoy a complété sa formation auprès du groupe "Grapus", de l'illustrateur Zaü et du typographe Yan Pennor's. Il a travaillé pour le musée de Tautavel et le musée du Comité International Olympique, dans des secteurs aussi variés que le multimédia, le ludo-éducatif et le livre de jeunesse. On lui doit notamment la série Hercule Carotte chez Hatier. Il est l’illustrateur de la collection Mini Léon.