Francis Saucisson contre l’âge bête Nicolas Pinet

éd. Biscoto 2015

La BD

Francis Saucisson est un personnage musclé et bêta. Il vit chez sa mère et vient de se faire virer pour la troisième fois ce mois­ci. Lorsqu’à la télé il voit une promesse de récompense pour qui retrouvera le professeur Deloizon mystérieusement disparu, il s’improvise détective. Sa quête l’amène à croiser la route de Ramadja Lamoukère, journaliste brillante qui travaille, elle, sur la disparition des instituteurs de la ville, et de Colombin Lacraute, bambin errant à ballon et nez qui coule. Ils vont bien vite découvrir que leurs enquêtes sont liées, et que ces disparitions sont orchestrées par un étrange groupuscule de petites personnes encagoulées qui opèrent en secret… la démoniaque opération « Âge bête ! ».


La chronique d’Alexandra

Francis Saucisson est un personnage adulte, très musclé et apparemment bêta, à la fois drôle et touchant par sa naïveté.
Il vit toujours chez sa mère, qui l’ignore, et ce depuis son plus jeune âge.
Quant à sa situation professionnelle, elle est peu enviable, puisqu’il accumule les pertes d’emplois et se retrouve pour la énième fois au chômage.
Un jour en se promenant en ville, il assiste dans la rue à l’enlèvement du professeur Deloizon.
Lorsqu’ il voit à la télé une promesse de récompense pour qui retrouvera ce professeur, il s’improvise détective.
Son « enquête » l’amène à croiser la route de Ramadja Lamoukère, journaliste brillante, autoritaire  et quelque peu hystérique, qui travaille sur la disparition des instituteurs de la ville.
Au cours de leur quête, Francis Saucisson sauvera un petit garçon, Colombin Lacraute, un enfant soi-disant errant, perdu, ballon sous le bras et ayant le nez qui coule à chaque vignette où il apparaît.
Le duo que forment Francis et Ramadja découvre alors qu’un étrange groupe de petites personnes encagoulées opèrent en secret… l’opération « Âge bête ! ».
 
Cette bande dessinée, au format à l’italienne (un format très agréable à la lecture), est un ouvrage drôle à plusieurs niveaux de lecture.
Il peut plaire à un jeune adolescent de 12/13 ans, comme il peut plaire à un adulte de tout âge.
 
C’est un livre à l’humour décalé, déjanté.
Cependant, une critique de notre société y est subtilement faite : jugement de l’autre, le chômage, le système éducatif, les nouvelles technologies, l’individualisme, l’amour, autant de sujet qui sont abordés via des personnages très drôles mais qui représentent tous les travers de notre système social, éducatif.
 
Il n’en reste que c’est une bande dessinée agréable à lire, très colorée, amusante, pleine de rebondissements qui donnent beaucoup de rythme à l’histoire. On ne s’ennuie à aucun moment.

A lire et relire (deuxième lecture plus intéressante que la première !)

L’auteur

Nicolas Pinet est né en 1992. Auteur de bande dessinée, illustrateur et dessinateur de presse, il dessine de temps en temps pour Charlie Hebdo et Mauvais Esprit. Il est dans chaque numéro de Biscoto, le journal plus fort que costaud, avec son feuilleton Francis Saucisson contre l'Âge Bête. Il vit entre Rio de Janeiro et Paris.