Petits déportements du moi Françoise Clédat

Tarabuste éditeur 2012

Poème fait
obstacle au poème
en chacune des figures qui l’extériorise s’effraie de
tant de vent et le vent
s’effraie en moi cela
prend
essore comme vieille torche
cheveux fous teint blême corps
déjeté et toute impossibilité même
criait
perdu
n’être
possible que perdu

Poème proposé dans le cadre du concours Fabriquez un poème qui est proposé aux lycéens et jeunes en formation. Fabriquez un poème a pour objectif de favoriser la lecture de poésie contemporaine et de convier les jeunes à une activité créatrice d’écriture.

Françoise Clédat est née en 1942 à Versailles. Après une enfance et adolescence creusoise, elle étudie les lettres puis l’histoire de l’art. Après trente années passées en région parisienne où elle exerce à temps partiel différentes activités professionnelles (dont enseignante en LEP et historienne de l’art), elle choisit en 1996 de revenir en Creuse dans son village d’enfance où elle vit et écrit désormais.