Jazz Fano Loco

éd. Vertige Graphic 2010

L’album

F. n'arrive pas à tomber amoureux. Il sait que s'il s'adresse à A., une inconnue surgira de la foule pour lui susurrer : « Et moi alors ? » Alors, il s'enfuit avec A. sur une île déserte. Mais cette île, où il a passé toutes ses vacances, regorge de souvenirs d'enfance. À nouveau, F. est submergé par cette voix qui lui hurle : « Ne m'oublie pas ! » C'est là qu'il décide de ne plus fuir et de plonger au plus profond de sa mémoire pour mettre un visage sur cette inconnue.

L’auteur

Fano Loco est un pseudo et Jazz n’est pas autobiographique. Pourtant, l’auteur a bien passé toutes les vacances de son enfance sur cette île. Pourtant, il a bien regardé Les Dents de la mer, si jeune que ces images l’ont méchamment chamboulé. Pourtant, il y a bien un sens caché aux errances sentimentales qui l’ont amené jusqu’à ses éphémères trente-quatre ans actuels. Graphiste la journée, enchaîné à sa table à dessin la nuit, Fano Loco a décidé de nous délivrer un message intime et universel par le truchement d’une histoire dessinée. Du sens par la bande en somme. Au passage, il remercie Burns et Clowes, Hokusai et Kuniyoshi pour l’esprit de son trait, Lynch et Lautner pour les traits d’esprit, Harryhausen pour les crabes géants et sa petite famille pour avoir ri aux bons moments.