À l’ordre de l’oubli Jean-Louis Bernard

Dans le jardin
des sentiers qui bifurquent
et des impossibles
réminiscences

j’ai glissé mes mains
sous la source

en moi les effluves
des feuilles inhumées
le suc ardent des pierres
et l’impulsion de l’herbe
affranchie
des souvenirs terreux

lieu musicien
où infusait
une voix de traîne
comme on dirait du ciel

il a suffi d’une goutte
soudée à la paix du jour
pour rendre l’absence
habitable

Jean-Louis Bernard est né à Biarritz. Retraité de la fonction publique territoriale, il vit à Grenoble depuis 1975.