Joseph ou la fin du Monde Christian Brissart

éd. Black-out 2013

Le roman

Joseph erre parmi les ruines : la tour Eiffel est envahie de lierre et les saumons nagent dans la Seine, redevenue limpide. Joseph est un chat, à l’origine de la rébellion contre les humains qui détruisent tout ce qu’ils touchent au nom du fric amen. Et grâce à ce chat, qui par contagion a fédéré le genre animal, le genre humain va être décimé, peu ou prou. Révolution écologique, car la seule façon de sauver la planète, selon lui et quelques autres mammifères éclairés, est d’éradiquer la race qui se croit supérieure. Aussi l’Homme fuit-il en pure perte le chat, le lion et la nature en colère.


La chronique de Emmanuelle et Lucie

Par son écriture haletante, l’auteur donne à voir une fin précipitée de l’humanité suite à la rébellion de la Nature. Les chapitres, introduits par l’évocation d’une essence d’arbre, nous présentent les conséquences des dégâts écologiques dus à l’Homme.
Les sociétés les plus modernes sont les premières à tomber. Une poignée d’hommes et de femmes erre parmi les derniers vestiges de la civilisation : Eve, Cris, Lucas, Salomon, Aba Eba sont acteurs et spectateurs de la chute de l’Homme. La Nature, elle, reprend ses droits et repeuple la planète.
Fin du monde ou de notre monde ? Fable écologique dénonçant l’absence de considération pour la nature, l’ouvrage ouvre une large réflexion.

L'auteur

Écrivain de longue date, Christian Brissart manie le cynisme avec un brio hors normes. Mais sa plume ne se repaît pas de ce seul trait de caractère. Capable par une poésie certaine de susciter l’intérêt pour les insignifiances de la vie, il sait imposer ses idées, son mode de pensée, et sa fibre revendicative est portée par un humour noir cinglant, administré par décharges de coups de gueule qui frappent littéralement le lecteur. On ne se sort pas toujours indemne de ses récits…

Les éditions black-out sont installées en Limousin.