Jules, chien bleu Laurence Schluth Catibou

éd. Averbode 2014

L’album

Jules est un chien bleu très heureux : il vient de rencontrer une jolie copine, cannelle, et a de super copains. Herbert, chien vert sans collier l’a même sauvé des crocs de Barnabé le molosse. Aussi, lorsqu’il apprend que Herbert ne va pas bien, il n’hésite pas à courir à son chevet. Dans la vie, on a toujours besoin d’un plus grand ou d’un plus petit que soi !


La chronique de Mauve

Tout est dit dès la première page : une maison aux couleurs vives et joyeuses, des cœurs sur les volets, sur le linge qui sèche, et, au bout de la maison, la niche de Jules.
Le texte, en rime, nous accompagne dans la découverte de Jules chien bleu et son ami Herbert. Herbert, c’est un peu le marginal au cœur tendre, qui inverse les codes. Ici, l’auteur affiche sa volonté de présenter un marginal non pas comme un agresseur, mais au contraire, comme une vigie, une âme bienveillante.
Les illustrations fourmillent de détails  : une petite souris au-dessus de l’enseigne du boucher, un écureuil qui grimpe à un arbre.
Les dessins et couleurs naïfs font coexister un univers champêtre avec ses ballots de foins, son potager et urbain avec ses plots rayés oranges et blancs, son panneau annonçant des travaux.
Le vocabulaire, simple et tout en douceur offre au lecteur quelques mots peu utilisés : pantois, malotru, cabot.
La belle histoire d’amour entre Jules et Cannelle est contagieuse, On voit dans les illustrations (p20-21) les petites bêtes manifester également leur amour ; les oiseaux, les hérissons, les escargots, même la nature avec ses ballots fleuris.
Le papier un peu lisse et épais est très agréable à feuilleter.
L’humour tient sa place dans cet album lui donnant un air un peu décalé. Par exemple, une paire de chaussettes dépassent du caddie (p 8).
Toutes les différences cohabitent en harmonie : les ronds, les lignes, les grosses bêtes, les plus petites, la ville, la campagne, les hommes.
Seule la méchanceté n’a pas sa place,
Un album naïf mais qui donne à réfléchir, à poser des questions, à guider l’enfant dans la découverte des différences et la méfiance des préjugés.

Les auteurs

Catibou a d’abord travaillé en milieu hospitalier auprès des enfants avant de devenir enseignante. Par ce biais elle s’est passionnée pour la littérature jeunesse avant de tremper elle-même le doigt dans le pot de confiture.

 

Illustratrice rêveuse et bricoleuse, Laurence Schluth aime aussi jardiner dans son potager qui abrite toutes sortes de potirons et de radis. Elle cuisine avec enthousiasme et tient un blog de recettes illustrées. La lecture est une autre de ses passions, elle s’intéresse particulièrement à tout ce qui concerne les animaux.

Son animal préféré : l’hermine. Lorsqu’il lui reste un peu de temps après tout ça, elle se promène dans les bois ou fait de la danse avec son chien. Participation au collectif de la collection “Auteurs en herbe”.