La France comme ma poche Willy von Beruf

éd. Arbre vengeur 2016

Le récit

Traversant la France au volant de sa voiture allemande, Willy se demande ce qui l’a poussé à accepter la convocation énigmatique en ses terres girondines de son père cacochyme, écrivain en retraite dont il ne sait rien depuis des décennies. Ce qu’il découvre de ce paradis des ronds-points, de cet enchaînement de sous-préfectures moribondes encerclées de zones commerciales, de ce territoire trop aménagé qui s’agite dans des soubresauts inquiétants, va paradoxalement lui permettre de renouer avec la figure paternelle et l’amère patrie dont il trace, en alternant gourdin et stylet, un portrait dévastateur.

L’auteur

Jean-Yves Cendrey, né en 1957 à Nevers, a publié des romans aux éditions P.O. puis à l’Olivier (Les Petites sœurs de sang, 1999 ; Une simple créature, 2001 ; Les jouets vivants, 2005 ; Les jouissances du remords, 2007 ; La maison ne fait plus crédit, 2008), chez Mille-et-une Nuits Parties fines et Corps ensaignant chez Gallimard où il a aussi co-signé avec Marie NDiaye Puzzle, suite de trois pièces de théâtre. Chez Actes Sud il a publié Honecker 21, Mélancolie vandale et Schproum.  À l’Arbre vengeur il est l’auteur en 2003 de l’un des premiers livres de l’éditeur, Conférence alimentaire où il met en pièce la figure du père, du texte Le Japon comme ma poche et, sous le nom de Willy von Beruf, s’en prétendant le traducteur, de La France comme ma poche, paru en 2016.