Le Moi au pays du travail Laurent QUINTREAU

éd. Plein Jour 2015

L’essai

Quel est le point commun entre la jeune femme qui déniche le tee-shirt que vous ne trouviez pas en taille M, le garçon de café qui apporte votre plat du jour, le plombier qui vient réparer votre évier et les cadres que vous voyez sortir des tours de La Défense ? Tous travaillent, tous se débattent dans cette arène que l'on n'ose plus appeler "monde du travail", tant sa circonférence est partout et son centre nulle part, à l'inverse de ce que Nicolas de Cues disait de la terre.
Qu'est-ce donc que le travail aujourd'hui ? Comment est-il vécu ? Quelles formes prend désormais la rencontre entre les individus et les forces de production ? Ecrivain et dirigeant syndical, Laurent Quintreau s'est plongé dans le maelström d'expériences humaines auquel ses fonctions le confrontent depuis des années. Il les réunit ici sous forme de récits vifs, enlevés, à la fois très concrets et éclairés par la réflexion théorique, dans une sorte de comédie philosophique dont chaque personnage, bien que réel, représenterait une des lignes de fracture du travail contemporain.
L'asymétrie croissante de la relation entre employé et employeur à l'ère du chômage de masse, le délitement des relations professionnelles, soumises à des process de plus en plus déshumanisants, aussi bien que les différents mécanismes de survie que chacun tente de créer, dessinent ainsi, parmi d'autres aspects des mutations en cours, un tableau saisissant de l'affrontement souvent brutal entre l'infini du désir et le principe de réalité, entre chacun de nous et le reste du monde.


La chronique de Frédéric

Quels sont, aujourd’hui, nos rapports au travail qui peut être vecteur d’émancipation, d’épanouissement personnel, mais aussi de frustration, de mal-être, de dépérissement ?
Loin des discours hors sol des tenants de la « start-up nation », des récits de vie professionnelle et ses aléas (placardisation, management brutal, conciliation avec la vie privée, …).
Entre l'infini du désir et le principe de réalité, Laurent Quintreau, écrivain et syndicaliste, soulève le tapis et analyse la poussière dissimulée dessous…

L’auteur

Laurent Quintreau est né et a grandi en Deux-Sèvres. Il a publié trois romans, dont le premier Marge brute, éd. Denoël, a été traduit en douze langues et lauréat de plusieurs récompenses dont le prix de la traduction (anglais). Co-fondateur de la revue perpendiculaire, chroniqueur pour Art press et auteur de performances dans l’art contemporain, il publie également dans la revue Esprit.