Lolita HR (2/Résistance) Delphine Rieu Javier Rodriguez

La BD

Lolita est passée aux mains de la résistance qui souhaite en faire la personnification de sa lutte, pour haranguer les foules contre le pouvoir en place dirigé d’une main de fer par Néponine.

De son coté, Médhi qui s’est échappé du sanatorium, se cache parmi un groupe de jeunes insoumis.

Mais la résistance a décidé de faire de Lolita une martyre, et Médhi se fait rattraper par la police.

Dans un univers de plus en plus sombre, les jours semblent comptés pour nos deux héros qui deviennent, bien malgré eux, des éléments clés pour la résistance et le pouvoir en place. Mais Gil Tabiles, le créateur de Lolita, ne compte laisser personne détruire sa poupée cybernétique.


La chronique de Dominique

Lolita HR est une BD de science-fiction, dans un futur proche. Une société qui vit sous la terreur d’un dictateur, Néponine, et d’un marabout, effrayante maladie qui transforme les malades en monstres.
Comme elle est très contagieuse, des ghettos sont créés pour les malades.
 
La manipulation des individus est le sujet essentiel de cette BD – manga avec deux personnages principaux : Lolita et Medhi. Lolita est une jeune et jolie humanoïde Rock Star, sa popularité croissante la pousse à haranguer les foules contre le régime en place.
Medhi est un jeune fan, atteint par le marabout, qui ne rêve que de Lolita depuis le ghetto où il vivote, et d’où il finit par s’échapper.
 
La résistance au régime récupère Lolita à ses côtés et rêve d’en faire une martyre à sa cause. Medhi se fait rattraper par la police.
L’avenir semble bien noir pour nos deux héros.
 
L’histoire devient vraiment passionnante et originale quand le lecteur comprend que "personne n'est vraiment ce qu'il semble être".
Ce qui nous apporte d’étonnantes surprises.
 
Le dessin, en noir et blanc, caricatural à certains moments, correspond bien au climat entretenu d’un bout à l’autre de la BD.
 
Mais plus que l'histoire de Lolita, c'est avant tout celle d'une société séparée en deux où les hommes atteints d'un virus sont parqués dans des ghettos et abandonnés à leur sort. Alors que le dictateur possède le sérum, susceptible de les guérir... Une société futuriste qui fait peur et nous fait réfléchir sur notre propre société.

Les auteurs

Delphine Rieu est scénariste et coloriste de bande dessinée.

En 1997, elle écrit les textes de deux histoires pour enfants Le Vilain petit canard avec Yoann au dessin, et Le Halloween des Traoudans avec E. Dérian au dessin.
A partir de 1998, elle sort ses premiers albums BD en tant que scénariste : les 3 tomes d'Hermine avec E. Dérian, puis Les Gotozis avec L. Bordier, Alex Clément est mort avec E. Lepage, Trum avec Tiho et Lolita HR dont les tomes 1 et 2 paraissent aux Humanoïdes associés.

Javier Rodriguez est un scénariste, dessinateur et coloriste espagnol de bande dessinée.
En 1996 il est publié chez Editorial undercomic pour une série appelée Love gun faite à quatre mains avec Igor Medio, et commence à collaborer comme illustrateur avec le journal El País jusqu'en 2006.

Il est également publié dans la revue El Víbora de 1996 à 2002. Chez Glénat Espagne, il publie deux albums, Wake Up et Miedo.

Il est nommé pour la révélation de l'année, puis pour la meilleure œuvre et le meilleur scénario pour l'album Wake up au festival de la BD de Barcelone.