La Figure et l’élan Olivier Bastide

Nous n’aurons jamais d’âge

Nous sommes part de la désolation, et c’est curieux. Je me souviens des rires d’enfance, de peurs qui me tenaient au ventre. Je me souviens de ma rougeole, du premier décès familial. C’est tout près ; cela n’existe plus. Il faudrait se nourrir d’un sable qui pétrifie, qui assèche toute tendance à l’épanchement. De la salle d’accouchement au cercueil, nous serions pris d’ataraxie, dans le tranquille oubli de soi.

Être ce cyprès près de la maison.

Né en 1962 à Carpentras, Olivier Bastide a publié ses textes dans diverses revues ainsi que sur des sites en ligne. Il a également participé à divers ouvrages collectifs et aux spectacles chorégraphiques d’Elena Berti ainsi qu’aux travaux du Scriptorium de Marseille.